Pourquoi s’entraîner au trail ?

Avec ses sentiers forestiers traversants de sublimes paysages naturels, le trail vous promet un grand bol d’air pur…. qui se mérite ! Sols différents, dénivelés, temps de course trail longs, on ne s’attaque pas au trail comme on aborde un banal footing et l’ensemble de votre corps a besoin de s’y préparer. Pour être en mesure de franchir la ligne d’arrivée, prévoyez des entraînements soutenus, des exercices précis pour apprendre à vous connaître et à gérer vos efforts, de façon à aller vite, et loin !

Préparer son corps

Pour tenir la distance

On ne s’improvise pas coureur ! Pour travailler votre cardio, renforcer vos chevilles et préparer vos pieds, il est nécessaire de régulièrement faire une course nature et d’anticiper toutes les situations. Établissez une intensité croissante et n’hésitez pas à croiser vos entraînements. Course, marche, vélo ou natation, on alterne les disciplines pour apprendre à votre corps à supporter les efforts sur de longues distances.

Pour éviter les blessures

Afin d’éviter tout accident, il est essentiel d’éduquer son corps aux chocs et à l’endurance. Il serait dommage d’abandonner pour un claquage, non ? À chaque séance, on s’échauffe et on s’étire et on profite de la récupération qui participe aussi activement à la préparation. Côté cardio, on travaille ses capacités d’aérobie qui seront les plus sollicitées et on s’assure de développer une bonne VMA. Un test d’effort effectué par une équipe médicale est recommandé.

Quelques exemples

Séances de VMA pour travailler la vitesse de base, sorties longues, travail au seuil pour préparer le corps aux efforts ou séances de fractionné (alternance course/récupération), des exercices à varier pour un entraînement complet. Sans oublier d’anticiper les montées, très techniques, et les descentes qu’il faut aussi savoir parcourir en gardant une bonne vitesse. Des séances à réaliser idéalement 3 à 4 fois par semaine. On vous promet un bon mal de cuisses !

Le trail, quel matériel?

Choisir les bonnes chaussures

Trail ou running, ce sont aussi toutes ces choses qui vous aideront à donner le meilleur de vous-même ! Et ça commence avec le choix de vos chaussures qui devront s’intégrer dans le prolongement de votre corps et vous garantir confort et protection. Choisissez-les le soir après le travail, et optez pour ½ pointure au-dessus de votre pointure classique. Adaptées à votre morphologie et à votre démarche, vous pouvez éventuellement les associer à des semelles orthopédiques. Mais attention aux chaussures trop serrées !

Prévoir son sac

Afin d’éviter tout désagrément, on s’assure que son sac contient l’essentiel. Une gourde et un vêtement chaud mais aussi un sifflet, un téléphone et une couverture de survie. Soyez prévoyant !

Prendre soin de soi

Alimentation

Essentiel à votre préparation, veillez à surveiller votre apport énergétique pour améliorer vos performances. Dans les jours précédents le trail, augmentez votre apport en glucides (pain, pommes de terre, pâtes, légumes) et en lipides (poissons, huile d’olive, avocat) et on n’oublie pas les protides pour la construction des tissus ni les vitamines et les minéraux qui interviennent notamment dans le transport de l’oxygène et le stockage énergétique. Barres et boissons protéinées à avaler en cours de route sont toujours les bienvenues !

Repos

Bien qu’il soit tentant de penser le contraire, il n’est jamais bon de trop s’entraîner à l’approche d’une compétition. Veillez à ce que vos entraînements soient plus légers, reposez-vous pour laisser à votre organisme le temps de progresser, dormez-bien et présentez-vous sur la ligne de départ frais et dispo !

Corps

Prenez soin de votre corps durant toutes ces semaines d’efforts pour faire de lui votre meilleur allié ! Coupez soigneusement les ongles de vos pieds et massez-les au beurre de karité. Protégez les zones de friction et portez des chaussettes en coton à la bonne taille afin d’éviter les plis.

En conclusion

Aborder un trail, c’est savoir ce que l’on est capable de donner mais également quand il faut s’arrêter. Des connaissances qui s’obtiennent au fil d’entraînements réguliers et progressifs qui doivent s’inscrire dans le cadre d’une hygiène de vie saine à tenir tout au long de l’année. Alors exercez-vous, dépassez-vous, respirez, soulagez vos courbatures.. et profitez de la balade.